Le festival des imaginaires techniques 26, 27, 28 juillet 2024 à Mellionnec (22)
la machine dans le jardin
Le programme 2024

Le programme 2024

 


 

 

      •  

    Atelier jeunesse  Objets moches : le Mégamix

    Tu as peut-être entendu tes parents se plaindre des objets : trop de Legos en bazar dans ta chambre, ce jogging troué qui aurait sa place à la poubelle, cette collection de cartes Marvel hideuses ou de rouleaux de papier toilette qui finira dans le bac de tri. Peut-être les as-tu aussi entendu parler de la façon dont les objets sont fabriqués, de la pollution qu’ils produisent, de leur fragilité, de leur inutilité.

    C’est vrai, parfois, on aime des objets qui ne servent pas à grand chose, moches, à moitié cassés. On ne sait pas pourquoi mais, c’est comme un vieux doudou, on aime bien qu’ils nous tiennent compagnie.

    Nous te proposons de venir à ce stage avec des objets qui remplissent l’une de ces conditions : cassé, abîmé, moche, bizarre … mais auquel tu tiens. Attention, tes objets ne sortiront pas indemnes de ce stage ! Nous allons les augmenter, transformer, réparer, raccommoder, fusionner.

    Pour nous aider à préparer leur grande transformation, envoie nous une photo de ces objets 3 semaines avant le stage

    • – vendredi après-midi (14h-16h30)
    • – samedi matin (10h-12h30) et après-midi (14h-16h30)
    • – dimanche : une heure de préparation de l’exposition
      Pour enfants de 6 à 10 ans / 10 places sur réservation uniquement.
     
      • 10h – 18h : Atelier Transformers, un jeu pour faire bouger les lignes électriques

    Avec Alice Carabédian (philosophe), Fanny Lopez (historienne de l’architecture et des techniques), Clémence André (ingénieure en électricité), Pierre-Thomas Demars (ingénieur en électricité), Matthias Brissonaud (architecte) ; Caroline Gallez (socio-économiste) ; Barbara Nicoloso (Directrice de Virage Energie). 
    Comprendre le fonctionnement des réseaux électriques, leurs enjeux et tensions, et essayer d’en renverser les dogmes pour imaginer de nouvelles lignes. A la fois technique et spéculatif, cet atelier vise à réfléchir à d’autres communs électriques.
    Sur inscription, amenez votre pique-nique !

    Lieu : dans la salle des fêtes de Mellionnec

    À partir de 18h30 :

        • Dès 18h30 : Ouverture du festival (présentation) et restitution du jeu atelier Transformers.
          Suivi d’un repas Buffet
          // à partir de 19h15 : L’oracle, par Ketty Steward (autrice de science-fiction et chanteuse) //

        • 19h30 : Lecture par Clara Pacotte (autrice)

        • 20h00 : Lecture par Aldo Qureshi (auteur)

          • 10h00 – 11h30 : Projection du film Condamnés à réussir. Un film de François Jacquemain, 1976, 60 min.
            Avec la participation de Ange Pottin (philosophe, auteur de Le nucléaire imaginé).

          • 11h45 – 12h30 : Des livres et des machines, présentations et lectures de livres sur la technique par Martine Laval (journaliste et critique littéraire).

          • 12h30 : Repas

          • 13h30 – 14h : Café des imaginaires avec Marion Emery

          • 14h00 – 15h00 : Partir pour Lointemps avec Joanna Russ une présentation de Charlotte Houette (artiste et autrice) et Clara Pacotte, (autrice et réalisatrice).

          • 15h30 – 17h30 : Banal Bitume, Idéologies et infrastructures de la mobilitéTable ronde avec : Caroline Gallez (directrice de recherche à l’université Gustave Eiffel, Laboratoire Ville Mobilité Transport), Marion Emery (architecte, Ensa Paris Malaquais, LIAT), Roman Sole Pomies (sociologue), animée par Fanny Lopez.
            Rocades, lacis autoroutiers, routes… derrière ces trames apparemment neutres, c’est tout une idéologie qui se cristallise dans les sols : accélérationnisme, artificialisation, extractivisme, individualisme. Les formes de la mobilité, ses inégalités socio-spatiales, ainsi que ses contestations et alternatives seront au cœur de ce débat.

          • 18h00 – 18h30 : Des livres et des machines (suite), présentations et lectures de livres sur la technique par Martine Laval (journaliste et critique littéraire).

          • 18h30 – 20h : Rencontre avec les éditions Goater // Café des imaginaires avec Roman Sole Pomies.

          • 19h – 21h : Repas Paëlla végétarienne

          • 21h : Projection du film Woman at War (2018) de Benedikt Erlingsson. Suivi d’un commentaire de Victor Cachard (philosophe et historien)

        •  
        • 10h – 11h : Demain a toujours raison : briser les déterminismes virilistes de la futurologie.
          Une discussion entre Caroline Gallez (socio-économiste), Rieul Techer (ingénieur) et Ketty Steward (autrice)
          Modèles censés nous aider à penser nos futurs, la futurologie, la prospective, la modélisation et même la science-fiction sont pourtant empreintes de réflexes d’un autre temps, ceux d’un monde seulement perçu par un regard masculin, blanc, valide. En d’autres termes, il est grand temps de faire grandir de nouveaux récits.

          • 11h15 – 12h15 : Conférence : L’imaginaire du sabotage, par Victor Cachard (philosophe et historien).
            Le sabotage fait irruption dans le réel pour en inverser les coordonnées. Dans un même mouvement, il est ce qui fracture l’ordre des choses et dévoile la complexité des agencements. Il faut considérer le sabotage comme un art dans la double acception du terme : à la fois comme une technique, celle de l’artisan qui travaille la matière, et comme une libre création qui cherche à rompre avec l’existant. Parler de l’imaginaire du sabotage, c’est rendre visible tous ces gestes subversifs et ces bricolages inventifs qui nous détournent des normes sociales et économiques.

          • 12h15 – 14h00 : Repas
            13h00 : Café des imaginaires avec Ange Pottin
            13h30 : Chorale militante

          • 14h00 – 15h00 : Conférence par Anaël Marrec (historienne des technique)

          • 15h00 : Café des imaginaires avec Ketty Steward

          • 15h30 – 16h30 : Le nucléaire imaginé, conférence par Ange Pottin (philosophe), animée par Élise Feltgen (libraire) :
            Pour nous rendre indépendant·e·s de la Terre, l’industrie étend sans cesse sa pesante emprise terrestre. Le nucléaire, où l’imaginaire d’une énergie tirée de l’infiniment petit en milieu technologique clos, motive et légitime l’expansion d’une infrastructure irradiée, fragile et encombrante, offre un poste d’observation privilégié pour mieux comprendre cette contradiction, et le vaste héritage résiduel qu’elle nous lègue.

          • 16h45 – 17h15 : Restitution de l’atelier jeunesse

          • 17h30 – 19h30 : Mutantes, sorcières, hackeuses et alienes, quels imaginaires techniques dans la SF féministe ?
            Une table ronde avec Charlotte Houette (artiste et autrice), Clara Pacotte, (autrice et réalisatrice), Alice Carabédian (écrivaine, philosophe), Ketty Steward (autrice de science-fiction et chanteuse). Comment mieux se réapproprier la question technique qu’en l’incarnant dans des figures subversives, étranges, radicales qui font le pari de mêler féminisme, utopie et écologie ? Petit panorama de ce que peuvent les créatures et monstres de la SF… tout !

          • 19h30 – 20h30 : Repas, conclusions !

          • 20h30 : SFête Surprise – DJ Set